Programmation printemps-été 2015

Toutes nos activités d’ici le 31 août sont en ligne, incluant nos 2 nouveautés du printemps.

4e Trimestre – Parce que la grossesse est terminée et que ça ne fait que commencer!

Dans l’attente d’un enfant on se prépare surtout  à la période « pré », puis à l’accouchement. Saviez-vous qu’il existe une autre période, plus méconnue celle-ci, une étape à laquelle on est souvent moins préparée, bien qu’elle soit excessivement importante? On appelle cette étape le 4e trimestre.

http://www.ressources-naissances.com/…/ate…/le-4e-trimestre/

et

Préparation à l’accouchement – Positions / respiration

Le positionnement, lors des phases de travail et de l’accouchement, est une façon de positionner le corps de la mère dans le but de faciliter la descente du bébé, accélérer le travail et soulager la douleur.
La respiration physiologique, est une méthode utilisant les muscles de l’abdomen afin d’aider à l’oxygénation de la mère et du bébé en plus d’aider la descente du bébé.
Cet atelier vise à augmenter le sentiment d’autonomie et d’efficacité personnelle des parents lors de la période de travail et de l’accouchement par l’apprentissage du positionnement, de la respiration physiologique et des méthodes de soulagement de la douleur.

http://www.ressources-naissances.com/…/preparation-a-lacco…/

Bonne saison à tous!

Nous vous réservons aussi du changement pour cet automne… Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin d’être à l’affût de l’actualité et des nouveautés avant tout le monde.

 

Des questions au sujet du développement de bébé?

Quand on devient parent, on se pose une foule de questions… Est-ce que telle ou telle chose est normale?Est-ce qu’on agit de la bonne façon? Est-ce qu’on s’inquiète pour rien ou pas suffisamment?

Voici donc une petite partie des réponses, que ce soit pour prévenir, corriger ou simplement vous informer, nous vous offrons un atelier – conférence sur le DÉVELOPPEMENT MOTEUR DE BÉBÉ par Isabelle Langevin – Physiothérapeute pédiatrique, elle sera à l’écoute de vos besoins et préoccupations concernant la croissance de votre bébé. Information, exercices, positionnements…

Ce mardi 24 mars à 15h
Pour inscription : 418-834-8085 ou http://www.ressources-naissances.com/events/2463/

Hommage aux femmes qui m’inspirent!

En cette Journée internationale de la femme, j’avais envie de te remercier, toi la future maman, toi la nouvelle maman, que j’ai la chance de côtoyer par mon formidable travail.

Je voulais te dire combien je te trouve forte, courageuse et engagée auprès de ton bébé. Oui, courageuse, car quoiqu’on en dise, choisir de mettre au monde un enfant et d’en prendre soin, c’est tout un défi! Courageuse aussi de déployer tous les efforts nécessaires pour sortir, partager ton expérience, poser tes questions, venir rencontrer d’autres mères dans la même situation que toi, avec les mêmes inquiétudes, les mêmes joies.

Je voulais aussi te dire combien tu m’inspires, avec tes forces et tes défis, comment tu me remets en question parfois, dans mes certitudes de maman. Oui, car même si je suis conseillère périnatale, je n’ai pas réponse à tout. Toutes nos rencontres me nourrissent, me réconfortent dans mon rôle de mère, me font parfois sentir coupable de ne pas avoir fait assez, autant que j’aurais voulu…

Mais ce que je garde avant tout de ces moments à te côtoyer, c’est que nous sommes toutes profondément humaines, attachées à nos enfants, préoccupées par cette quête de les voir grandir heureux, épanouis et comblés.

Pour cette Journée internationale de la femme, je te souhaite un peu de temps pour toi, femme, du temps de qualité en tant que maman et en tant qu’amoureuse, et d’en savourer chaque instant…

Je termine en te disant merci, merci de partager ton expérience auprès d’autres mamans, merci d’être vraie, parfois vulnérable, et de venir chercher réponse à tes inquiétudes. Sache que tu es un modèle pour une autre maman, ne sous-estime pas tes forces!

Geneviève Fortin
Conseillère périnatale

Nouveau-né: prendre l’air, même l’hiver

Vous n’osez pas sortir avec votre nouveau-né parce que c’est l’hiver? Bébé est-il trop fragile pour affronter le froid?

Même durant la saison hivernale, vous pouvez sortir votre nouveau-né, bien couvert de la tête aux pieds, en poussette ou en traîneau pour faire une petite promenade. Vous pouvez aussi glisser votre enfant dans un porte-bébé ventral, où il profitera de votre chaleur corporelle. Évitez toutefois les porte-bébés qui permettent de porter l’enfant sur le dos, car votre bébé y est moins protégé du vent et du froid.

Pour la première sortie avec votre bébé, contentez-vous d’une courte balade (de 15 à 20 minutes environ) après l’avoir nourri et avoir changé sa couche. Augmentez peu à peu la durée des sorties. Vous pourrez rapidement faire des promenades d’environ 1 heure chaque jour. Cependant, ne sortez pas si votre bébé n’est pas en forme (ex. : s’il est enrhumé ou très grognon).

Protéger la peau : Avant de sortir, mettez un peu de crème hydratante sur le visage de votre bébé, qui est exposé au froid et au vent. Plusieurs crèmes, lotions et gels sont d’ailleurs conçus pour protéger la peau délicate des bébés.

Autant que possible, évitez les lieux publics intérieurs (ex. : épiceries, centres commerciaux et transports en commun) durant les premiers mois de votre bébé. Les bactéries et les virus présents à ces endroits peuvent le rendre malade.

Fait-il trop froid?
Pour les bébés, il est préférable de rester à l’intérieur lorsque la température extérieure est inférieure à -12 °C. Pour les plus grands, il est recommandé de ne pas les envoyer jouer dehors si la température, avec ou sans le facteur vent, est de -25 °C ou moins.

 


Source : 
Magazine Naître et grandir, décembre 2013
Recherche et rédaction : Annie Lacroix, cadre-conseil en sciences infirmières

Apprendre à manger et à boire seul.

En cette première semaine du Défi Santé 5/30 Équilibre, voici un article intéressant pour que bébé débute en bonne relation avec la nourriture. Elle est si mystérieuse pour lui au début…  sa curiosité lui permettra de développer plusieurs nouvelles habiletés.

Apprendre à manger et à boire seul.

Maintenant que bébé mange des aliments complémentaires, il essaie peut-être d’utiliser ses doigts pour se nourrir seul. C’est tout à fait normal. Bientôt, il voudra même remplir sa cuillère et la porter lui-même à sa bouche. Par la suite, votre enfant tentera de maîtriser la fourchette et, plus tard, le couteau.

En plus d’une bonne coordination, l’utilisation de la cuillère exige de nombreuses habiletés. Votre enfant doit la saisir, la tenir en main, puis apprendre progressivement à faire les gestes appropriés pour bien la manipuler.

Manger sans votre aide requiert plusieurs habiletés. Votre enfant doit notamment :

– apprendre à faire de nouveaux mouvements avec sa langue et ses lèvres, différents de ceux de la tétée, pour boire au verre et manger à la cuillère;

– coordonner ses gestes pour saisir la nourriture et la diriger vers sa bouche, et pour boire au biberon puis au verre;

– comprendre qu’il doit mastiquer et avaler avant de prendre une nouvelle bouchée.

Étape par étape

Les doigts

Vers 6 mois à 12 mois, l’enfant saisit de petits morceaux de nourriture (morceaux de fromage, de légumes, de fruits) avec ses doigts et les dirige vers sa bouche.

Si votre enfant veut absolument manger seul avec une cuillère alors qu’il n’en est pas encore capable, utilisez une deuxième cuillère pour lui donner quelques bouchées entre ses tentatives.

La cuillère

Vers 10 mois environ, l’enfant commence à s’intéresser à la cuillère avec laquelle il tente maladroitement de se nourrir. C’est là une tâche complexe : il doit remplir la cuillère, la diriger vers sa bouche sans en renverser le contenu et mettre la nourriture dans sa bouche.

Lors des premiers essais, la cuillère arrive à la bouche de l’enfant presque vide, et les dégâts sont nombreux. L’utilisation de la cuillère demande de l’entraînement. Peu à peu, l’enfant améliore sa coordination œil-main et, vers 2 ans, il est capable de se nourrir seul sans faire de dégât.

Du biberon au verre

Un bébé qui boit au biberon est généralement capable de le tenir entre ses mains vers 6 mois, mais il a encore besoin d’aide pour le placer dans le bon angle. Vers 9 mois, il saura probablement le tenir et boire seul au biberon.

L’enfant apprend ensuite progressivement à boire au verre ou à la tasse. Lors de ses premiers essais, il ne contrôle pas le débit du liquide et il a besoin d’aide. Vers 12 mois, il est généralement capable de boire avec une tasse munie d’un couvercle, d’un bec verseur et de 2 poignées.

Même s’il fait encore beaucoup de dégâts en mangeant seul ou en buvant au verre, il est important de donner à votre enfant des occasions de s’exercer. C’est de cette façon qu’il apprendra peu à peu à maîtriser ses nouvelles habiletés.

 

      Adaptation web : Équipe Naître et grandir
      Recherche et rédaction : Francine Ferland, ergothérapeute
      Mise à jour : Mai 2012

INFOLETTRE

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin d'être à l'affût de l'actualité et des nouveautés avant tout le monde.

loading